L’Abbaye de Bonlieu

En 1219, le puissant sénéchal de Touraine, Maine et Anjou, seigneur de Château-du-Loir, Guillaume des Roches, fonde l’abbaye de Bonlieu sur le domaine de Boutigny dans la paroisse de Bannes, aujourd’hui réunie à Dissay-sous-Courcillon. Il y fut enterré en 1222, tandis que sa femme, Marguerite de Sablé, adoptait pour sa sépulture l’abbaye du Perray-Neuf à précigné qu’elle avait dotée de son domaine définitif. On connaît 22 abbesses, la plupart appartenant aux grandes familles du pays, Champchevrier, de Broc, de Bueil, de Vanssay, d’Illiers, etc. La dernière fut Henriette de Murat (1781-1790). A la Révolution, il y reste 8 religieuses et 2 converses. La prieure Marie Desmarres présente le compte rendu des recettes et dépenses de l’abbaye ; le Directoire arrête le 10 novembre 1791 les recettes à 3 568 livres. 

Pas de déclaration spécifique des menses abbatiale et conventuelle. Le camp de la Fédération du district de Château-du-Loir fut établi dans le champ et pâtis des Piliers de 5 arpents et demi, qui dépendait de la métairie de la Basse-Cour. 

Laisser un commentaire




misslittleheart |
Chaque goutte compte... |
Servez vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NEOS Consulting
| dalkeyzacunblogfr
| CORENTIN RETTENBACH